Jean-Claude Voisin, Ancien conseiller pour les Affaires franco-thuringiennes auprès du Ministre-Président du Land de Thuringe

La Thuringe, "coeur vert" franco-allemand


jeudi 17 mars 2016
63
0
0
 
 

La Thuringe, Land central de l'Allemagne, célèbre, cette année, ses 25 ans de relation avec la Picardie. Entamés en 1993, les liens entre les deux régions se sont intensifiés au fil des décennies autour de l'économie et de l'éducation. Le succès de ces rapports est en partie dû à l'implication de la Thuringe dans les échanges franco-allemands depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.





Près de 15 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les stigmates du conflit laissent place au rapprochement entre la France et l'Allemagne. Les échanges entre les communes se multiplient au-delà du Rhin. La Thuringe, région centrale du pays, montre l'exemple. En moins d'une décennie, 13 villes du "coeur vert de l'Allemagne" nouent des liens avec des municipalités françaises.
Toutes sont communistes ou socialistes et généralement industrielles. Le procédé est intentionnel. Dès le début des années 60, la RDA cherche à se faire reconnaître par la société civile française, en pleine période de Guerre Froide. Les collectivités françaises s'intéressent aux échanges possibles avec l'Allemagne de l'Est, et notamment la Thuringe. En 1974, Edgar Faure, président de l'Assemblée Nationale de l'époque, propose de lancer des jumelages. Mais les autorités est-allemandes ont peur de ces contacts. La non-reconnaissance de la RDA par la France freine les discussions. Seuls les Français pourront se rendre chez leurs correspondants.
Ces jumelages à sens unique prendront un autre tournant en 1990 avec la réunification allemande. La chute du Rideau de Fer permet la régularisation des jumelages et le développement de véritables échanges dans les deux sens. Des personnalités vont s'engager pour bâtir ce vaste processus de rapprochement. Parmi eux, d'anciens déportés des camps nazis en Thuringe, notamment ceux de Buchenwald à Weimar (voir encadré).
 
Problème de renouveau
La Chancellerie d'État de Thuringe figure parmi les premières "Staatskanzlei" à signer un protocole de coopération et d'échange, avec la région Picardie. Les relations entre ces deux régions se sont multipliées et se sont diversifiées au cours des 15 dernières années : protocoles de partenariat entre les gouvernements régionaux, coopération entre l'Académie d'Amiens et le Ministère thuringien de l'Éducation, avec des stages professionnels, des apprentis picards présents dans des entreprises thuringiennes, des séjours scolaires...
Cette année l'association franco-allemande de Weimar en Thuringe célèbre son 25ème anniversaire. Mais la question du vieillissement de ses membres se pose, comme partout au sein des jumelages. Les nouvelles générations semblent moins attirées par ces questions. D'autant plus que l'enseignement de l'allemand, dans les écoles et les collèges, semble compromis dans certaines régions de l'Hexagone pour les prochaines rentrées scolaires. Les associations et les comités allemands et français s'activent donc pour préserver leurs relations et leurs échanges. Les Français viennent encore se recueillir en Thuringe qui rassemble la mémoire du plus grand nombre de camps de travail ou de déportation du système nazi. Les Thuringiens déploient toute leur amitié et leur engagement pour faire oublier tant cela que le bonheur de retrouver une liberté de circulation vers l'ouest.  

Ces hommes de Buchenwald, artisans du rapprochement    - Quatre années après la fin de la guerre, Lucien Tharradin, ancien maire de Montbéliard (Franche-Comté) et déporté des camps de Buchenwald à Weimar, se joint au Premier Congrès des maires français et allemands. À cette occasion, Lucien Tharradin rencontre Elmar Doch, maire de Ludwigsburg. Ensemble, ils développent des échanges entre les deux conseils municipaux.
- Maire de Blois mais aussi ancien déporté des camps de Buchenwald. Pierre Sudreau a tenté à l'époque de la RDA un jumelage avec Weimar, où se situaient les mêmes camps de Buchenwald. Après des années opiniâtres, l'ancien maire blésois parvient en 1981 à signer un premier protocole d'accord avec son homologue à Weimar. Dès la réunification allemande, en 1990, ce traité sera ratifié et complété par son successeur Jack Lang.
- Stéphane Hessel, écrivain français et lui aussi ancien des camps thuringiens de Buchenwald et Dora, s'est souvent déplacé en Thuringe après la guerre pour prôner l'amitié et la tolérance. Une place devant le château de Kromsdorf, proche du camp, lui a été dédiée en 2013.

Plus d'actualités
10/12/2014 | 15:01

Préparer l'avenir Franco-Allemand

L'Institut français des relations internationales (Ifri) et la Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik (DGAP) recherchent des participants pour leur projet...
Préparer l'avenir Franco-Allemand
12/01/2015 | 11:06

Le « couple franco-allemand » et l'Europe à travers la caricature (1945-2013)

À travers son dossier « Le 'couple franco-allemand' et l'Europe à travers la caricature (1945-2013) », le Centre Virtuel de la Connaissance sur l'Europe (CVCE)...
09/10/2015 | 00:00

Besançon - Exposition : Invitation au voyage

Dans le cadre du jumelage Besançon-Fribourg-en-Brisgau, l'association franco-allemande Consonances présente une exposition de peintures,...
18/11/2014 | 15:03

Entfernte Freunde

Größtes Manko der Partnerschaft zwischen der Region Aquitaine und dem Bundesland Hessen ist, dass es keine direkte Flugverbindung gibt...
Entfernte Freunde
20/02/2015 | 14:36

Links und links gesellt sich nicht gern

Dass die Partei Die Linke in Deutschland erstmals einen Landeschef stellt, verursachte in Frankreich kaum Reaktionen. Von einem ähnlichen Erfolg sind die französischen...
Links und links gesellt sich nicht gern
Rédiger un commentaire
  
Nom *
Email *
Votre commentaire *
Erhalten Sie den deutsch-französischen Newsletter
und bleiben Sie jeden Monat auf dem Laufenden über aktuelle europäische Geschehnisse
OK
Observatoire des pôles d'excellence

Coming soon : le premier observatoire digital des pôles d'excellence en Europe

Entdecken Sie die Produkte in unserem Onlineshop: die aktuellen sowie vorangegangenen Zeitschriften, einzelne Artikel zum downloaden ( 2€ pro Artikel), und weitere Artikel von ParisBerlin (Bücher, T-Shirts, Tassen und vièles mehr) !
Airbus
© All Contents |  Kontacts | Impressum
{POPUP_CONTENT}