Par Marlene Goetz


Gueules d'Européens: Justin, le courageux


vendredi 12 dcembre 2014
5
0
0
 
 

L'Europe n'est pour lui ni une idée abstraite, ni une entité bureaucratique lointaine. Bien au contraire, c'est un continent bien réel, un espace de liberté dans lequel il peut vivre ce qu'il est.











A tout juste dix-huit ans, Justin* sort d'une douloureuse épreuve. L'histoire de ce jeune homme, fils de réfugiés libanais, musulmans conservateurs, qui a grandi dans le quartier populaire de Neukölln à Berlin où se concentre une importante communauté musulmane a failli mal se terminer.
Un drapeau arc-en-ciel en guise de cape sur des vêtements bien ajustés, un petit diamant dans chaque oreille, Justin s'apprête à clamer dans un mégaphone rouge devant une centaine de personnes son douloureux parcours à deux pas de l'immeuble où vivent ses parents.
Organisée en seulement cinq jours, la manifestation de Justin qui s'est déroulée un jour d'octobre, a marqué une date clé pour le jeune homme : celle à laquelle ses parents, ont découvert son homosexualité. Et leur réaction n'aurait pas pu être pire. "Jusqu'à mes 15 ans, je ne l'avais dit à personne", se souvient-il. "Pendant longtemps, je ne savais d'ailleurs même pas ce que cela voulait dire, être 'homo'. C'est tabou dans l'Islam... et dans le quartier où j'ai grandi." Quand il s'est confié à un camarade d'école, le secret n'a pas tardé à être divulgué. Dans un quartier caractérisé par l'immigration et le communautarisme, il devient rapidement un phénomène dans la cour d'école. "Des élèves très religieux m'ont conseillé de revenir à la raison, de me faire soigner par l'imam," se rappelle Justin, conscient qu'il n'y avait rien à soigner et qu'il s'agirait là de combattre sa nature.

Le poids de l'honneur

"En tant qu'aîné, je porte l'honneur de la famille. Je le représente", explique Justin. Le jeune homme s'est toujours senti différent, et les conflits avec son père se sont envenimés à l'adolescence. "Quelques mois avant mon coming-out, j'ai fait une première fugue. J'avais été suspendu de l'école et je craignais une réaction violente de mon père," explique-t-il. L'épisode se termine très mal : Justin se réfugie chez un oncle, côté paternel, qui le séquestre et le bat avec un tube en fer: "Il m'a ensuite couvert d'essence et menacé en faisant des étincelles avec un briquet," raconte Justin de façon très prosaïque. Son oncle essayait de lui faire admettre son homosexualité : "Si j'avais avoué, il m'aurait tué, c'est sûr." Cette fois-ci, à force de nier la vérité et en s'excusant auprès de son père, Justin sauve sa peau. À l'hôpital où il est soigné, son père le force à dire qu'il s'est blessé pendant une chute de ski. La vie reprend péniblement son cours et le garçon tait l'évènement dans son entourage.
Mais, quelques mois plus tard, lorsqu'il rentre de l'école et que ça mère lui annonce connaître "son petit secret", Justin sait désormais à quoi s'en tenir. Profitant d'un moment d'inattention, il emporte son passeport, quelques cahiers d'école, et part se réfugier chez son petit-ami. Ensemble, ils avertissent la police et Justin se retrouve rapidement placé sous tutelle et pris en charge par les services sociaux pour mineurs. Quand s'approche la date de son anniversaire, en décembre, sa mère lui manque et il l'appelle. Elle l'invite à lui rendre visite et lui tend un piège. Dans l'appartement, son père et plusieurs hommes de la famille l'attendent.
"Au début, ils m'ont parlé, m'expliquant que l'homosexualité est un péché mortel. Moi, je me sentais déjà mort", se souvient Justin. Ils le forcent à monter dans une voiture, le cachent sous une couverture et prennent la route en direction de l'est. L'adolescent comprend qu'ils veulent l'emmener au Liban. Mais son absence au foyer est vite remarquée et la police prévenue. "À la frontière roumaine, j'ai su que c'était ma dernière chance de me montrer. Le douanier m'a vu remuer et a demandé à voir mon passeport", raconte-il. "Mon père a tenté de l'acheter. Il lui a proposé jusqu'à 5 500€." Le père se heurte au refus du douanier et finit par obtempérer, présentant les papiers de son fils. Et quand la police entre le numéro de passeport, les ordinateurs ont immédiatement réagi à l'identité du jeune homme : "J'étais tellement recherché que les machines ont planté !". A cet instant, Justin a mesuré la chance d'habiter sur un continent qui protège ses citoyens. Quarante huit heures plus tard, il a d'ailleurs pu rentrer chez lui à Berlin.

L'Europe, espace de liberté

Cela fait désormais deux ans qu'il n'a pas vu ses parents, excepté un bref regard en traversant son ancien quartier pendant la manifestation. "Je n'ai pas organisé ce défilé pour moi," tient à souligner Justin. "Mais pour donner du courage aux autres adolescents, qui vivent la même situation." Si Justin arrive aujourd'hui à raconter son histoire, c'est qu'il bénéficie d'un suivi thérapeutique et se sent soutenu par ses amis de la communauté gay, notamment l'initiative "Enough is enough" qui lutte contre l'homophobie. Entre-temps, Justin s'est fait naturaliser allemand. Mais après cette expérience, il se sent davantage citoyen européen qu'allemand. Il a repris les cours et a commencé un apprentissage dans la restauration. L'Europe, souligne t-il permet aussi à un grand nombre d'avoir accès à une formation. Il ne se voit plus quitter ce continent.
Cette expérience lui a donné une maturité qui contraste avec ses presque 18 ans. Il a su transformer ces épreuves, les dépasser, pour en faire un combat. Il attend avec impatience le procès qui va l'opposer à ses parents. Il veut clore cet épisode douloureux pour ouvrir un chapitre qu'il écrira lui-même.
Aujourd'hui, il vit en colocation, dans un autre quartier de la capitale, à une adresse qu'il préfère garder secrète. Il pense à changer de nom et voudrait passer son baccalauréat et faire des études. A la différence de ses parents qui selon lui profitent du système, il souhaite prendre son destin en main. "Je veux devenir organisateur d'événements culturels, mais aussi politiques," affirme Justin. L'année prochaine, à la même date, il racontera à nouveau son histoire. "Mon objectif est de rendre Neukölln, mon ancien quartier, plus tolérant, car depuis que j'ai avoué au monde que je suis homosexuel, je me sens fabuleusement bien en dépit des épreuves que j'ai pu traverser!" s'exclame Justin. "C'est mon message aux jeunes qui n'osent pas faire leur coming-out."

* Pour se protéger d'éventuelles représailles, Justin a choisi de témoigner sous un nom d'emprunt.


Plus d'actualités
17/11/2017 | 15:56

L'Europe se dote d'une charte des droits sociaux

Les dirigeants de l'Union, réunis vendredi à Göteborg, y ont adopté un « Socle européen des droits sociaux » destiné à relancer l'Europe sociale et à répondre...
L'Europe se dote d'une charte des droits sociaux
02/10/2017 | 14:49

Europe : les « 27 » en marche, le Royaume-Uni en panne

Les dirigeants européens, réunis jeudi et vendredi, ont lancé la refondation de l'Europe tout en accusant le Royaume-Uni de bloquer les négociations du Brexit...
Europe : les « 27 » en marche, le Royaume-Uni en panne
27/09/2017 | 10:05

L'ambitieux « plan Macron » pour une Europe souveraine, unie et démocratique

Emmanuel Macron a présenté, mardi à la Sorbonne, une série de propositions emblématiques et concrètes pour « refonder » l'Europe grâce notamment à une...
L'ambitieux « plan Macron » pour une Europe souveraine, unie et démocratique
31/07/2017 | 18:04

UE-Turquie : la grande supercherie

L'Europe et la Turquie poursuivent leur dialogue politique, la chef de la diplomatie européenne venant même d'affirmer que ce pays reste candidat à l'adhésion...
UE-Turquie : la grande supercherie
02/11/2017 | 14:37

« Nous sommes la preuve vivante que l'Europe fonctionne très bien »

Seit bereits 40 Jahren bietet das Deutsch-Französische Hochschulinstitut für Technik und Wirtschaft, eine Kooperation der HTW Saar und der Université de Lorraine...
« Nous sommes la preuve vivante que l'Europe fonctionne très bien »
Rédiger un commentaire
  
Nom *
Email *
Votre commentaire *
Erhalten Sie den deutsch-französischen Newsletter
und bleiben Sie jeden Monat auf dem Laufenden über aktuelle europäische Geschehnisse
OK
Observatoire des pôles d'excellence

Coming soon : le premier observatoire digital des pôles d'excellence en Europe

Entdecken Sie die Produkte in unserem Onlineshop: die aktuellen sowie vorangegangenen Zeitschriften, einzelne Artikel zum downloaden ( 2€ pro Artikel), und weitere Artikel von ParisBerlin (Bücher, T-Shirts, Tassen und vièles mehr) !
Airbus
© All Contents |  Kontacts | Impressum
{POPUP_CONTENT}