Fillon : l'Europe et l'Allemagne mitigées


lundi 28 novembre 2016
1
0
0
 
 

La victoire de François Fillon aux primaires de la droite a été accueillie avec prudence dans les milieux européens alors que l'UE a été pratiquement absente des débats des candidats.


François Fillon © UMP Photos















Quelle sera la politique européenne de François Fillon, perçu désormais comme l'un des favoris à la succession de François Hollande ? C'est la question que se posent désormais les capitales de l'Union alors que l'Europe n'a guère été évoquée lors des débats de la primaire et a même été complétement absente du dernier face à face Fillon-Juppé. Les propositions du candidat de la droite et du centre pour « Une France souveraine dans une Europe respectueuse des nations », en font, pour  nombre d' observateurs, un européen peu enthousiaste, aux penchants souverainistes,  souhaitant limiter les pouvoirs de l'UE et notamment de la Commission.

Le programme européen du candidat Fillon se décline autour de six priorités : maitrise les frontières et l'immigration, contrôler la défense et la sécurité, faire de l'euro un outil de sa souveraineté, développer une politique commerciale souveraine et protectrice,  doter l'UE d'institutions plus efficaces et plus respectueuses de la souveraineté des Etats et créer une Europe de l'innovation et de la connaissance.
Le mot « souveraineté », qui y figure à plusieurs reprises, montre que le nouveau visage de la droite française s'inscrit dans une tradition de méfiance et d'hostilité à tout élargissement des compétences de l'Union. Il propose d'ailleurs de « circonscrire le pouvoir de proposition de la Commission à seulement quelques domaines fondamentaux » et de confier la gouvernance de la zone euro aux dirigeants des pays participant à la monnaie unique, assistés d'un secrétariat général qui remplacera la Commission. De quoi inquiéter les responsables de l'exécutif communautaire, Jean-Claude Juncker, en tête alors que le programme d'Alain Juppé paraissait plus modéré et euro-compatible.

Le programme économique et réformateur de Fillon, pour baisser les dépenses de l'Etat et assouplir le marché du travail, est cependant favorablement accueilli par les tenants de la discipline budgétaire et de la réduction des déficits, Allemagne en tête, même si cette dernière est nettement plus perméable aux thèses fédéralistes. A Berlin, Fillon parait assez proche de l'ancien Chancelier Gerhard Schröder, qui avait fait reculer le chômage et avait relancé l'économie par une série de réformes impopulaires au début des années 2000, ce qui ne devrait pas déplaire à la Chancelière Angela Merkel. Par contre, la politique prônée par Filon à l'égard de la Russie risque de poser problème à la coopération franco-allemande. François Fillon s'est, en effet, prononcé pour une levée des sanctions européennes contre Moscou adoptées suite à l'annexion de la Crimée et a soutenu l'intervention russe en Syrie, au nom de la lutte contre le groupe Etat islamique (EI).  Angela Merkel plaide, au contraire,  pour la fermeté à l'égard de Moscou sur l'Ukraine et ne cesse de dénoncer le soutien russe aux bombardements sur Alep. « Les sanctions européennes sont l'expression d'un refus uni de la position russe qui estime que c'est le plus fort qui a raison...Il ne fait aucun doute qu'il y une grande différence entre la position de François Fillon et celle du gouvernement allemand » constate d'ailleurs le président de la commission des affaires étrangères de la chambre des députés à Berlin, Norbert Röttgen.
         
Plus d'actualités
11/07/2016 | 18:16

L'Allemagne, un bouquet énergétique plein de paradoxes

À l'occasion de l'ouverture du chapitre "énergie" dans les négociations du TTIP, la presse allemande s'est inquiétée des conséquences que pourrait avoir l'accord...
L'Allemagne, un bouquet énergétique plein de paradoxes
19/09/2014 | 11:20

Quelle commémoration?

Les préparatifs pour les commémorations du centième anniversaire du début de la Première Guerre mondiale invitent à s'interroger sur le sens des commémorations...
Quelle commémoration?
19/07/2014 | 10:39

Un nouvel élan pour l'Europe de la défense ?

L'Allemagne, la France et la Pologne sont réunies depuis 1990 dans le Triangle de Weimar. La récente crise en Ukraine a montré que cette coopération est plus...
Un nouvel élan pour l'Europe de la défense ?
19/02/2015 | 15:32

Malte, européenne et fière de l'être

À Malte, l'Europe est partout. À chaque coin de rue s'affichent les programmes de soutien européens au petit archipel: rénovation des monuments historiques,...
Malte, européenne et fière de l'être
20/02/2015 | 14:48

Une Europe désarmée

Les conflits qui ont éclaté en Ukraine et au Moyen-Orient remettent en question la politique de voisinage développée par Bruxelles...
Une Europe désarmée
Rédiger un commentaire
  
Nom *
Email *
Votre commentaire *
Erhalten Sie den deutsch-französischen Newsletter
und bleiben Sie jeden Monat auf dem Laufenden über aktuelle europäische Geschehnisse
OK
Observatoire des pôles d'excellence

Coming soon : le premier observatoire digital des pôles d'excellence en Europe

Entdecken Sie die Produkte in unserem Onlineshop: die aktuellen sowie vorangegangenen Zeitschriften, einzelne Artikel zum downloaden ( 2€ pro Artikel), und weitere Artikel von ParisBerlin (Bücher, T-Shirts, Tassen und vièles mehr) !
Airbus
© All Contents |  Kontacts | Impressum
{POPUP_CONTENT}