L'accord de Paris sur le climat otage de Donald Trump


lundi 29 mai 2017
0
0
0
 
 

Le G7 de Taormine s'est soldé par un échec sur le climat, Donald Trump, seul contre ses six partenaires, refusant de s'engager sur l'accord de Paris contre le réchauffement climatique au risque de rendre caduques les engagements souscrits alors par les 195 délégations ayant participé à la COP 21.


© Kuster & Wildhaber Photography
Les Européens comme les membres de l'Otan et les dirigeants des 6 pays les plus riches du monde membres du G7, n'auront finalement pas été rassurés par les déclarations de Donald Trump, à Bruxelles comme en Sicile. Le président américain a, en effet, alimenté leur perplexité et parfois leur colère après les quelques rares manifestations de bonne volonté réservées aux dirigeants de l'Union. A l'Otan, il a clairement exigé des alliés qu'ils augmentent leurs budgets militaires alors qu'ils « doivent d'énormes sommes d'argent » à cette organisation. Et à Taormine, il a franchi une étape supplémentaire en refusant, pour la première fois de l'histoire de ces sommets, d'accepter une déclaration commune en faveur de l'accord de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique.

« Je prendrai ma décision finale sur l'accord de Paris la semaine prochaine » a tweeté le président américain au moment même ou s'achevait le sommet du G7.  Pour tenter de rassurer ses partenaires, son conseiller économique avait expliqué, un peu plus tôt : « son point de vue évolue. Il est venu pour apprendre ». Ce blocage a été diversement apprécié dans le camp européen. Emmanuel Macron s'est voulu optimiste. « Il y a eu des progrès » dans les discussions sur le climat a noté le président français. Mais Angela Merkel a été beaucoup plus critique. « Toute la discussion sur le climat a été très difficile, pour ne pas dire pas du tout satisfaisante. Nous avons une situation à six contre un, ce qui signifie qu'il n'y a aucun signe quant à savoir si les Etats-Unis resteront ou non dans l'accord de Paris » a expliqué la chancelière allemande lors d'une conférence de presse. Beaucoup de participants redoutent, en outre, qu'un refus américain de participer à cet accord provoque des réactions similaires des autres grands pays pollueurs, comme la Chine et l'Inde, qui avaient accepté les conclusions de la COP 21 du bout des lèvres. Ce retrait des Etats-Unis compromettrait, par ailleurs, les financements prévus en faveur des pays en voie de développement pour les aider à lutter contre les effets du réchauffement climatique. Sur l'autre sujet délicat évoqué par le G7, le commerce international, les conclusions adoptées évitent soigneusement d'évoquer les tentations isolationnistes et la volonté de privilégier les produits américains brandies à maintes reprises par Donald Trump. Elles évoquent même la nécessite de lutter contre le protectionisme et les pratiques commerciales déloyales, une formule suffisamment balancée et vague pour obtenir le feu vert de Trump.

Mais c'est finalement seulement sur la lutte contre le terrorisme que le G7 a montré une réelle unité, quelques jours après l'attentat de Manchester. Le communiqué commun accentue notamment la pression sur les grands groupes internet pour qu'ils luttent davantage contre les contenus radicaux pour les repérer, les signaler et les supprimer, à la demande notamment du Royaume-Uni. « C'est un pas en avant important. Il faut que ces compagnies reconnaissent leur responsabilité » a souligné Theresa May. « Jamais il n'y a eu une telle pression convergente sur les grands acteurs du Net afin qu'ils veillent sur les contenus mis en ligne » a-t-on ajouté du coté français sans que le G7 prévoit, pour autant, le moindre système de sanctions contre les entreprises qui ne joueraient pas le jeu.
Plus d'actualités
12/07/2017 | 13:05

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République

Olivier Breton, éditeur et Directeur du magazine ParisBerlin, Marwan Lahoud, Président du Club ParisBerlin et Pr. Philippe Meyer, Président du Club de StaÃ...
Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République
10/03/2017 | 14:53

Rencontres Internationales Paris/Berlin

Du 13 au 19 mars auront lieu à la Gaîté Lyrique à Paris les Rencontres Internationales Paris/Berlin. L'Allemagne est présente cette année avec 23 oeuvres.
Rencontres Internationales Paris/Berlin
31/05/2017 | 10:01

Urban Europe - Conférence sur les villes européennes de demain

Une conférence autour de l'avenir des zones urbaines en Europe est organisée le vendredi 2 juin 2017 par le Mouvement Européen France et la Mairie de Paris.
Urban Europe - Conférence sur les villes européennes de demain
29/06/2017 | 17:17

Die neue Ausgabe von ParisBerlin erscheint in Kürze

Anfang Juli erscheint die 118. Ausgabe von ParisBerlin. Hier gibt es schon einmal einen Blick ins Inhaltsverzeichnis.
Die neue Ausgabe von ParisBerlin erscheint in Kürze
12/07/2017 | 15:55

Lettre ouverte à l'attention du Conseil des ministres franco-allemand - Vers un véritable espace commun de l'éducation, de la maternelle à l'école

En vue du conseil des ministres franco-allemands qui se tiendra le 13 juillet à Paris, le mouvement En Marche Berlin a rédigé cette lettre ouverte.
Lettre ouverte à l'attention du Conseil des ministres franco-allemand - Vers un véritable espace commun de l'éducation, de la maternelle à l'école
Rédiger un commentaire
  
Nom *
Email *
Votre commentaire *
Erhalten Sie den deutsch-französischen Newsletter
und bleiben Sie jeden Monat auf dem Laufenden über aktuelle europäische Geschehnisse
OK
Observatoire des pôles d'excellence

Coming soon : le premier observatoire digital des pôles d'excellence en Europe

Entdecken Sie die Produkte in unserem Onlineshop: die aktuellen sowie vorangegangenen Zeitschriften, einzelne Artikel zum downloaden ( 2€ pro Artikel), und weitere Artikel von ParisBerlin (Bücher, T-Shirts, Tassen und vièles mehr) !
Airbus
© All Contents |  Kontacts | Impressum
{POPUP_CONTENT}