Mots clefs : 

club parisberlin,

 

ESCP

ESCP Turin


ESCP Turin : tout n'est pas une question d'économie


dimanche 04 janvier 2015
0
0
0
 
 

Rares sont les Italiens qui connaissent l'École supérieure de commerce ESCP Europe. Pourtant, le campus de Turin n'a rien d'une institution poussiéreuse.


Matteo Amerio descend le perron du numéro 218, Corso Unione Sovietica, à grandes enjambées, un large sourire aux lèvres. Ce jeune homme de 21 ans, en manteau bleu, le "Financial Times" sous le bras, est le président fraîchement élu de la Junior Enterprise Turin (JET) : avec une centaine de membres, c'est la plus grosse association étudiante sur le campus de l'ESCP à Turin. "Le mariage de la Bocconi (université privée de Milan, spécialisée dans l'économie, NDLR) et des universités publiques ? En théorie, l'idée est sans doute séduisante, mais ici, l'enjeu est différent. Ce que nous faisons, c'est mettre des idées en pratique", raconte Matteo, tandis qu'il déambule dans les couloirs de l'école et converse avec d'autres étudiants. Parmi eux, Amedeo Ferrari, responsable du pôle événementiel au sein de la JET. À quoi ressemble la vie d'un étudiant ici ? Des études de cas made in Harvard, des cours en anglais et des challenges entre différents groupes d'étudiants.

Au premier abord, on peut penser à un calque du système universitaire américain, mais Francesco Rattalino, le recteur de l'ESCP Turin, n'est pas de cet avis : "L'Europe n'a pas besoin d'importer des modèles universitaires. La diversité culturelle et économique de notre continent est unique en son genre." Après une année passée à Turin, les étudiants s'envolent pour Londres, Paris, Berlin ou Madrid. Un programme Erasmus "maison" ? Certainement pas. "Erasmus vise surtout à offrir des expériences ludiques, alors que notre programme d'échanges propose un parcours universitaire structuré", explique Francesco Rattalino.
Un échange ERASMUS structuré
L'ESCP serait donc une école d'élite ? Amedeo en est convaincu, même si ce n'est pas lié aux frais d'inscription. "C'est plutôt la conséquence du respect envers l'excellent profil des étudiants, respect encore renforcé par les examens d'admission." Pour Matteo, c'est en tous cas "un investissement rentabilisé par la qualité de la formation et les perspectives d'avenir". Même si les frais de scolarité de l'ESCP Turin s'élèvent à pratiquement 10 000 euros (qui peuvent être couverts notamment par des bourses d'études et autres aides financières), l'École est avant tout financée par des sociétés comme Ferrero, E.ON et Accenture. En contrepartie de leur engagement financier, les entreprises ont accès à des programmes de formation continue et, au cas où elles auraient des postes à pourvoir, à un vivier de candidats hautement qualifiés.

Mais si vous pensez que les étudiants de l'ESCP ne potassent que l'économie, vous vous trompez. Au cours de leurs études, ils visitent au moins une fois le Parlement européen à Strasbourg. Car de futurs chefs d'entreprises doivent savoir comment fonctionne la politique européenne. Qu'elle n'arrive pas toujours à régler les problèmes du Vieux Continent, cela, les membres de la JET ne le savent que trop. Après tout, le taux de chômage des jeunes en dit long. Matteo croit connaître la solution : "Pour créer de la richesse, il faut investir dans les entreprises. Car elles créent de nouveaux emplois." Ils se mettent soudain tous deux à théoriser et en oublient presque que l'État italien peine à exécuter les dépenses publiques compte tenu des critères stricts de Maastricht. "Si nous favorisons la simplification de la bureaucratie, le capital privé se mobilisera de lui-même", ajoute Matteo en revenant à la pratique. Est-ce qu'Amadeo préférerait travailler dans le secteur privé ou dans le secteur institutionnel ? Il répond vouloir laisser les choses encore ouvertes. Pour lui, "l'Europe est une opportunité de consolider son savoir et ses relations dans tous les domaines". Matteo croit en une "Europe des macro-régions", qui ne s'arrête pas aux frontières des États. "En plus de l'union économique, il faut aussi des valeurs communes, c'est-à-dire une sorte d'union sociale", estime Matteo. "Sinon, personne n'investira en Europe. Pas même les Européens."

Traduction: Marie Brun, Alexandra Cueille, Emma Delforno, Marie-Sophie Garnes, Solène Lemaire, Marine Mauchauffée (Cetim)
Mots clefs : 

club parisberlin,

 

ESCP

ESCP Turin

Plus d'actualités
19/02/2015 | 15:49

Pas d'avenir sans l'Europe

ParisBerlin consacre une série de reportages aux différents campus de l'école de commerce ESCP Europe. Troisième volet, le campus de Madrid.
Pas d'avenir sans l'Europe
02/05/2017 | 12:30

Acteurs français du numérique : accélérez votre développement outre-Rhin !

Les premières rencontres franco-allemandes du numérique auront lieu le mercredi 10 mai à l'ESCP Europe. Organisées par Syntec Numérique et ses partenaires,...
Acteurs français du numérique : accélérez votre développement outre-Rhin !
15/09/2015 | 11:28

Debatte zur internationalen Diversität im Management

Am 28. September organisiert die Hochschule ESCP Europe Berlin eine Konferenz zum Thema "Internationale Diversität im Management".
Debatte zur internationalen Diversität im Management
18/10/2014 | 15:43

Von der Insel in die Welt

Als einziger vom europäischen Festland getrennt, hat sich der Londoner ESCP-Campus die Internationalität ganz groß auf die Fahnen geschrieben...
Von der Insel in die Welt
28/08/2015 | 00:00

Berlin - Débat : "Diversité dans le Top-Management"

Berlin - Debatte: Débat avec M. Stefan Schmidt de l'ESCP Europe, M. Robert Wilken de l'ESCP Europe et M. Gonzague Dejouany, CEO d'EDF Deutschland GmbH
Rédiger un commentaire
  
Nom *
Email *
Votre commentaire *
Erhalten Sie den deutsch-französischen Newsletter
und bleiben Sie jeden Monat auf dem Laufenden über aktuelle europäische Geschehnisse
OK
Observatoire des pôles d'excellence

Coming soon : le premier observatoire digital des pôles d'excellence en Europe

Entdecken Sie die Produkte in unserem Onlineshop: die aktuellen sowie vorangegangenen Zeitschriften, einzelne Artikel zum downloaden ( 2€ pro Artikel), und weitere Artikel von ParisBerlin (Bücher, T-Shirts, Tassen und vièles mehr) !
All Contents
© All Contents |  Kontacts | Impressum
{POPUP_CONTENT}